Mario Lepage-Doucet - Outaouais

Fiche biographique :

Mario Lepage-Doucet voit le jour le 11 août 1991 à Gatineau Québec. C'est dans la région de l'Outaouais que ce bambin, maintenant devenu un adulte de 27 ans, débutera sa vie passionnée d'émotions en tout genre. Dès un jeune âge, Mario est introduit au monde du cinéma grâce aux fameux classiques de Disney. C'est en entendant Mario fredonner les chansons du Roi Lion que la mère de notre bambin réalisa qu'il ne sera jamais chanteur. Par contre, cela ne l'a pas empêchée de lui faire écouter des films de tout genre durant toute l'enfance de son gamin (même tous les « Friday the 13th ». On appuie sur avance rapide jusqu'à ses 8 ans, où il touchera à sa première caméra digitale. Cette petite boîte grise argentée permettant d'enregistrer des vidéos allant jusqu'à 25 secondes était nécessaire pour permettre à notre garçon de pouvoir étendre son imaginaire.

 

Après maintes et maintes vidéos sans queue ni tête qu'on avance dans le temps jusqu'en 2008, Mario a maintenant 16 ans, 8 ans se sont écoulés depuis la première source d'intérêt envers la création vidéo. L'adolescent découvre un talent longtemps caché qui est l'humour. Cette aisance de générer un nombre inqualifiable de rires au quotidien le suivra tout au long de sa vie. Il débute donc l'écriture de quelques « sketchs » humoristiques et par le fait même, la réalisation de ceux-ci. Avec l'aide de ses amis, il crée de toutes pièces des courtes vidéos dans leurs temps libre. Quatre ans plus tard, en 2012, Mario est au Cégep de l'Outaouais
et il étudie en cinéma où notre jeune adulte y perfectionne ses connaissances techniques dans le développement d'une production cinématographique. Maintenant âgé de 27 ans, il réalise son rêve de jeunesse qui, contre toute attente, n’est pas celui d’être chanteur. Suite à ma formation, j’ai acquis six années d’expérience dans le domaine de la production vidéo. Pendant une période d’une
année j’ai eu la possibilité de travailler avec quelques réalisateurs de la région de l’Outaouais sur diverses productions vidéos qui m’ont permis d’accroître mes connaissances et mes compétences en tant que réalisateur et vidéaste. J’ai produit dix courts métrages mettant en vedette des comédiens de tous âges pour le Studio Tapis Rouge en Outaouais, une école de formation d’acteur, en tant que réalisateur, directeur photo et monteur vidéo pendant deux années consécutives. Par la suite, j’ai travaillé pour la maison de production Nish Média en Outaouais pour une période d’un an. Pendant cette année, j’ai produit, écrit, réalisé, filmé et monté neuf mini-documentaires et neuf « behind the scenes » affiliés avec l’émission Skindigenous pour la chaîne télévisuelle APTN.

 

Pour ces réalisations, j’ai voyagé à neuf différentes destinations (Philippines, Indonésie, Alberta, Nouvelle-Zélande, Hawaii, Samoa, Alaska, Terre-Neuve, Seattle) afin de produire ces capsules. Pour la même maison de production, j’ai monté deux escales (sketches) pour l’émission de variété Wapikoni présentée sur les ondes de ARTV Radio-Canada, celle-ci a été sélectionnée pour la meilleure émission/série documentaire aux prix gémeaux 2018. Je suis également travailleur autonome (pigiste) en tant que producteur, scénariste, réalisateur, vidéaste et monteur, ayant produit une panoplie de vidéo corporatif, événementiel, publicité, promotionnel, production en ligne, éducatif et divertissement). Encore aujourd’hui je ne recule devant rien pour satisfaire mon besoin de créer. Si ma passion continue de guider les reines comme elle le fait, je me vois bien rendre mon équipe de production à un autre niveau. Rendre notre chaîne web en une boîte de production qui rassemblerait des gens de ma région, autant derrière que devant la caméra afin de réaliser des productions dignes des grands, mais bien installer dans notre « boute ».

Nous Joindre

  • Facebook Social Icon
  • Vimeo Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • bg_button_cine_2

Course des régions pancanadienne
332, rue Laurier
Sherbrooke (Québec) J1H 4Z5

Courriel : info@coursedesregions.com

Partenaires

© La Course des régions pancanadienne