2019

CDRP_2019 (10 of 14).webp

Quitterie Hervouet

Ontario

Quitterie Hervouet est une / scénariste /réalisatrice / actrice française basée à Toronto. Elle détient un Master en production audiovisuelle de Kedge Business School  (Marseille, France) et a étudié le théâtre au Cours Simon à Paris. Elle a débuté en tant que comédienne, mais animée par l’envie de raconter des histoires, elle s’est attelée à l’écriture, et a co-produit et co-écrit French Off The Boat, sélectionné au Festival indépendant de Toronto (2018) et au Atlanta Comedy Film Festival où le court métrage a gagné "Meilleur réalisateur International". Le film vient d’être développé en webseries. En tant qu’immigrante francophone vivant en Ontario, Quitterie a décidé de créer des projets sur les populations "sous-représentées" comme les immigrants  et les francophones, pour comprendre leur point de vue et leurs difficultés. Elle considère que les créateurs ont le pouvoir de changer le paysage médiatique canadien et ont le devoir de représenter des voix plus diverses. Elle développe d’ailleurs un documentaire intitulé « Changement de vie – changement de pays » sur des immigrants qui ont décidé de réaliser leur rêve en arrivant au Canada. Quitterie est également l’assistante de la productrice Tracy German (Wild Archaeology) et mène une carrière d’animatrice radio et de journaliste pigiste. Elle a notamment couvert le Festival international du film de Toronto, les Écrans Canadiens et Hot Docs. Elle est aussi lectrice de scénarios pour ReelHeART International Film and Screenplay Festival. Quitterie est membre de Women in Film and Television – Toronto, de Le Labo et de La Guilde Canadienne Des Médias - Freelance.

CDRP_2019 (5 of 14).webp

Thibaud Laroche

Bas-Saint-Laurent

Passionné de réalisation indépendante, j'ai eu l'opportunité de réaliser et de participer à plusieurs dizaines de courts-métrages au cours des dernières années. Cela m’a valu une vingtaine de nominations dans divers festivals internationaux. Je m’implique moi-même en tant que co-directeur d’un festival de courts-métrages depuis plusieurs années. Au niveau professionnel, j’ai fondé ma compagnie de production vidéo, Portail Digital, afin de continuer de travailler de façon autonome sur des projets événementiels et corporatifs. J’effectue également depuis un peu plus d’un an des remplacements à Radio-Canada pour la production du Téléjournal Est-du-Québec.

CDRP_2019 (9 of 14).webp

Marie-Laure M.Rozas

Gaspésie-Ouest

Marie-Laure M. Rozas, guadeloupéenne d'origine, réside au Québec depuis près de vingt ans. Ainsi, elle a vécu à Québec, Montréal, Rivière-du-Loup et Longueuil. Elle a complété ses études universitaires à l'Université du Québec à Montréal en animation culturelle en 2009. Elle détient une formation en conception et réalisation de films Web de l'ÉMCV de Rivière-du-Loup. Elle est une artiste multidisciplinaire formée au mime, au théâtre et à la marionnette. Aussi, Marie-Laure est également animatrice, organisatrice, conceptrice et réalisatrice de projets en médiation culturelle. 

D'ailleurs, elle est membre de Diversité Artistique Montréal (DAM) et, depuis plusieurs années, est engagée dans la vie culturelle québécoise. Elle a contribué à la réalisation de plusieurs projets représentatifs de la diversité culturelle, entre autre au Festival international de littérature de Montréal ainsi qu'au Festival Lusophone de Montréal. Elle a conçu le festival ; Les 3 jours interculturels de RDL en 2013 et au Bas-Saint-Laurent en 2014. Comme membre de l'Union des artistes (UDA), Marie-Laure a participé à plusieurs productions québécoises en théâtre, cinéma et télévision. Membre du FCTMN, elle souhaite se consacrer à la production de documentaires valorisant la diversité québécoise. 

CDRP_2019 (1 of 14) (1).jpg

Jonathan-Serge Lalande

Yukon

Grand passionné de film depuis toujours, Jonathan-Serge Lalande s'est installé au Yukon en 2015 et en est tombé amoureux. Ce territoire lui a donné envie de s'impliquer davantage dans sa passion et de renouer avec son désir de créer des films. Depuis les trois dernières années, il a travaillé sur plusieurs projets en documentaire et en fiction dont : De fil en histoire pour Canada 150. Il a également travaillé sur un court documentaire sur l'insécurité linguistique, créé en collaboration avec les élèves de l'école francophone du Yukon ; D'amours et d'eau fraîche, une série documentaire sur le Yukon. Il a réalisé Sam's Story et Lost Inside, deux courts-métrages de fiction créés pour le concours Yukon 48h Film Challenge, organisé par le Klondike Institute of Art and Culture. Il désire s'impliquer dans sa communauté. La réalisation de documentaires lui permettent d'offrir une visibilité aux francophones du Yukon.

CDRP_2019 (3 of 14).webp

Carlos Cortés

Montérégie

Né en Colombie et habitant le Québec depuis 2003, Carlos s’engage socialement tout au long de ses études et dirige le club Amnistie Internationale au Cégep de Saint-Hyacinthe. Là, il réalise Les nerfs d’acier, son premier documentaire, primé au festival de film étudiant local. Il se diplôme ensuite à l’UQÀM en 2017. Depuis, les court-métrages qu’il monte ou réalise sont projetés dans divers festivals dont les Rendez-vous Québec cinéma. Assistant-monteur dans différents longs-métrages et documentaires chez Loaded Pictures et Artesian Films, son amour pour ce style de cinéma ne fait que grandir. D’ailleurs, il écrit des critiques de cinéma publiées dans le magazine TonCanapé.com et se dédie aussi à la photographie argentique.

CDRP_2019 (7 of 14).webp

Jean-Jacques Dumonceau

Colombie-Britannique

Après des études en informatique, Jean-Jacques se dirige vers le cinéma en intégrant l'équipe d'une société d'effets spéciaux avec laquelle il fait ses premières armes sur plusieurs publicités et long     métrages (Yves Saint Laurent,  le Festival de film de Paris ). Après être passé par différents postes (régisseur, chef opérateur, etc..), il fonde avec Marion Transetti, la société THE SIGHT : une compagnie avant-gardiste dans la conception de courts-métrages. Une de ses réalisations « Arrêt d'urgence » est remarquée par Luc Besson qui en achète les droits. En 2003, Jean-Jacques Dumonceau vient s’installer au Canada et se consacre majoritairement à l’écriture (livres, nouvelles, scénarios, etc.) Le scénario « Sage comme une image » reçoit d’excellentes critiques de la part de plusieurs lecteurs du milieu cinématographique. À l’automne 2016, Jean-Jacques décide donc de mettre tout en œuvre pour que se concrétise le film tiré d’un conte intemporel qu’Andersen a écrit en 1848. Cela marque le retour de Jean-Jacques derrière la caméra !

CDRP_2019 (2 of 14).webp

Danick Audet

Abitibie-Témiscamingue

Après avoir étudié en cinéma au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Danick décide de quitter sa région natale pour étudier dans la grande ville de Montréal. Après avoir obtenu son diplôme en cinéma de   l’Université de Montréal, il vit d’abord l’expérience de travailler sur des superproductions américaines. En 2019, il réalise son premier court-métrage qu’il tourne dans sa ville natale. Réalisant que la région est sa principale source d’inspiration, il décide de retourner s’installer officiellement à Rouyn-Noranda pour y enseigner le cinéma et communiquer sa passion aux autres. Amateur de science-fiction, ses élèves n’ont pas fini de l’entendre parler d’E.T. l’extra-terrestre. 

CDRP_2019 (8 of 14).webp

Louis-Charles Blais

Estrie

Avant même son entrée dans le monde des adultes, Louis-Charles a six courts-métrages sous la casquette. Ce n’est donc pas étonnant qu’il puisse en compter plus d’une dizaine aujourd’hui. Et si on se fie à sa passion pour le monde cinématographique, il y a fort à parier qu’il en ajoutera plusieurs à sa filmographie. Pourvu d’une grande sensibilité, le jeune réalisateur place brillamment l’être humain au cœur de ses histoires, souvent dramatiques et toujours touchantes. « Ce que j'aime du cinéma, c'est que c'est une des meilleures façons de faire vivre aux gens des situations qu’ils ne sont pas habitués de vivre, les sortir de leur zone de confort et leur présenter quelque chose qui va les frapper profondément.

CDRP_2019 (6 of 14) (1).jpg

Chrystelle Quintin

Laurentides

Avant tout comédienne avide de création, Chrystelle Quintin plonge à présent dans l'univers de la réalisation. Entrepreneure depuis toujours, elle fait fi des difficultés du métier en s'offrant la possibilité de travailler sur ses propres projets. Jouer, scénariser, monter : Chrystelle adore essayer plusieurs chapeaux afin d'enrichir ses connaissances cinématographiques et ce, toujours principalement en vue de grandir dans le milieu culturel québécois. Chose certaine, ce sont ses expériences antérieures qui ont fait d'elle une réelle passionnée de cinéma. C'est d'ailleurs avec amour qu'elle arbore son projet de web série qu'elle prévoit réaliser en 2020.

Jury prix Unis tv

Justine Smith

Justine Smith est une critique de cinéma dans nombreux médias, dont Cult MTL, Little White Lies et National Post. Elle est aussi programmatrice au festival Fantasia.

Elijah Baron

Elijah Baron est un critique de cinéma et traducteur à la pige basé à Montréal. Il commence à collaborer avec la revue 24 images en 2016, et devient membre de l’AQCC l’année suivante. En 2019, il siège au jury de la section Camera Lucida au festival Fantasia.

Paul Landriau

Paul Landriau est le président de l’Association québécoise des critiques de cinéma, le directeur de la programmation du festival Plein(s) Écran(s), le fondateur du blogue Point de vues, est chargé de projet chez difuze et a déjà remporté un concours de poésie à l’âge de 6 ans.

CONTACT

NOUS JOINDRE

Course des régions pancanadienne

332, Rue  Laurier 

Sherbrooke (Québec),  J1H 475

 

info@coursedesregions.com

Tel: 819-842-2510

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux pour être l'affut de tout ce qui concerne la Course des régions.

  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Facebook Social Icône

 Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now